Vous êtes ici : Ignorer les liens de navigationAccueil > IFMEM > Métiers > Radiothérapie
IFMEM
 

  RADIOTHÉRAPIE  


  Historique  

Les grandes étapes :
 1895 : découverte des rayons X par Wilhem Conrad Röntgen en Allemagne
  Mars 1896 : annonce de la découverte des rayons de l'uranium par Henri Becquerel
  Juillet 1896 : annonce par le docteur Despeignes du traitement du premier cancer par les rayons X
  Décembre 1898 : découverte du radium par Pierre et Marie Curie

Apparition progressive d'autres moyens :
  1960 : le télécobalt avec source de cobalt 60
  1970 : l'accélérateur de particules et la dosimétrie informatisée
  1990 : le cyclotron

De nos jours, la radiothérapie tient une place considérable dans la lutte contre le cancer, associé à la chirurgie et/ou à la chimiothérapie, environ 250 000 patients traités par an en France dans 200 centres de radiothérapie.


  Principe  

Lors d'une radiothérapie externe, la plus courante, un appareil va émettre des rayonnements qui pénètrent à travers la peau du patient, dans un volume tumoral à irradier. Elle a pour objectif de délivrer une dose suffisante pour traiter la tumeur c'est-à-dire détruire les cellules tumorales tout en épargnant les tissus sains. Le traitement dure environ 6 à 8 semaines avec généralement une séance par jour.

La curiethérapie quant à elle consiste à implanter les sources radioactives au sein même de la tumeur c'est ce que l'on appelle la curiethérapie interstitielle, ou au contact de celle-ci on parlera alors de curiethérapie de contact. Il y aura une à plusieurs applications selon les besoins cliniques.


  Rôle du manipulateur  

En radiothérapie le manipulateur aura plusieurs rôles :

  Un rôle relationnel et psychologique propre : En effet il a un contact quotidien avec le patient pendant plusieurs semaines c'est pourquoi il doit être à son écoute, le rassurer sur le déroulement des séances notamment quand il s'agit d'enfants et veiller à la bonne tolérance du traitement
  Un rôle délégué par le radiothérapeute dans la réalisation technique du traitement. Lors du passage journalier au poste de traitement, il doit :
    - repositionner le patient avec tous les accessoires définis durant la séance de simulation (bolus, masques, cales )
    - effectuer les centrages des différents faisceaux d'irradiation avec les centreurs lasers, les marquages sur la peau ; travail qui nécessite de la rigueur et beaucoup de précision

    - avoir une bonne connaissance de l'anatomie pour la mise en place des protections plombées
    - remplir la fiche de traitement
    - vérifier les paramètres informatiques (les unités moniteurs, les différents accessoires, les doses délivrées)
    - réaliser les contrôles de qualité : imagerie portale, dosimétrie in-vivo
    - respecter les règles de radioprotection en service de radiothérapie comme en service de curiethérapie.

Le manipulateur travaille en étroite collaboration avec les médecins radiothérapeutes, les physiciens et les infirmiers. Un travail d'équipe est indispensable pour le bon déroulement du traitement.