Vous êtes ici : Ignorer les liens de navigationAccueil > IFA > Formation > Programme DEA
IFA
 



  programme referentiel au diplome d'etat d'ambulancier  


  Finalité  
 
La formation conduisant au Diplôme d’Etat d’Ambulancier comporte 630 heures d’enseignement (soit 18 semaines) : 455 heures à l’Institut et 175 heures en stage. Elle est organisée conformément au référentiel de formation. 
 
L’enseignement en institut comprend huit modules, dispensés sous forme de cours magistraux, de travaux dirigés, de travaux de groupe et de séances d’apprentissages pratiques et gestuels.
 
L’enseignement en stage est réalisé en milieu professionnel dans le secteur sanitaire, en établissement de santé et en entreprise de transport sanitaire et comprend quatre stages.
 
  En conformité  
 
Arrêté du 26 janvier 2006 relatif aux conditions de formation de l’Auxiliaire Ambulancier et au Diplôme d’Etat d’Ambulancier.
(J.O n° 48 du 25 février 2006 page 2967 texte n° 25) 
 

  Modifié  
 
Arrêté du 28 septembre 2011 modifiant l’arrêté du 26 janvier 2006 modifié relatif aux conditions de formation de l’Auxiliaire Ambulancier et au Diplôme  d’Etat d’Ambulancier.
(J.O n° 0248 du 25 octobre 2011 texte n° 9)
 
Les 630 heures d’enseignement (formation complète) sont obligatoires, sauf pour les personnes titulaires d’un diplôme professionnel de santé, dispensées de certains modules (formation partielle).


  DEA Formation complète  


Le diplôme peut s'acquérir par le suivi et la validation de l'intégralité de la formation en continu.

LES MODULES DE FORMATION : Ils correspondent à l'acquisition des 8 compétences du diplôme :

Unités de formation Enseignement théorique Stages cliniques
Module 1 : Dans toutes situation d'urgence, assurer les gestes adaptés à l'état du patient.
3 semaines (105 h) 2 semaines
Module 2 : Apprécier l'état clinique d'un patient. 2 semaines (70h) 1 semaine
Module 3 : Respecter les règles d'hygiène et participer à la prévention de la transmission des infections.   1 semaine (35h) 0
Module 4 : Utiliser les techniques préventives de manutention et les règles de sécurité pour l'installation et la mobilisation des patients. 2 semaines (70h) 1 semaine
Module 5 : Etablir une communication adaptée au patient et à son entourage. 2 semaines (70h) 0
Module 6 : Assurer la sécurité du transport sanitaire. 1 semaine (35h) 1 semaine
Module 7 : Rechercher, traiter et transmettre les informations pour assurer la continuité des soins. 1 semaine (35h) 0
Module 8 : Organiser les activités prfessionnelles dans le respect des règles et des valeurs de la profession.
1 semaine (35h) 0
TOTAL 13 semaines (455 h)
5 semaines (175h)


 

 LES STAGES :

Dans le cursus complet de formation, les stages sont au nombre de 5. Leur insertion dans le parcours de formation est prévue dans le projet pédagogique et l'Institut de Formation et permet l'acquisition progressive des compétences par l'étudiant.

Ils sont réalisés dans les structures suivantes :

Service de court ou moyen séjour : personnes âgées ou handicapées, pédiatrie ou rééducation fonctionnelle : 1 semaine.

Services d'urgence : 1 semaine.

SAMU ou SMUR : avec passage en salle d'accouchement si possible ou stage optionnel supplémentaire en service d'urgence : 1 semaine.

Entreprise de transport sanitaire : 2 semaines.



Les modalités d'évaluation :

VALIDATION des MODULES 

 

Les modules 1 et 2 sont validés par au moins deux personnes :

            - un enseignant issu de l’équipe pédagogique et

            - un médecin du CHU

 

Le module 8 est validé par au moins deux personnes 

- un enseignant issu de l’équipe pédagogique et

            - un chef d’entreprise de Transport Sanitaire

 

Les modules 3, 4, 5, 6 et 7 sont validés par au moins deux personnes issus de l’équipe pédagogique de l’Institut.

 

Les évaluations se déroulent au terme de l’enseignement de chaque module ou, au terme de l’enseignement de plusieurs modules, s’ils sont menés de façon concomitante.

 

 

Plusieurs types d’épreuves peuvent être organisés

 

 

épreuves écrites 

 

Questions à réponse ouverte et courte, questions à réponse rédactionnelle, questions à choix multiples, cas cliniques ou productions écrites (individuelles ou collectives).

La correction de ces épreuves est assurée par les formateurs de l’Institut dont relève le candidat au diplôme et/ou les enseignants extérieurs à l’Institut qui participe à la formation.

 

épreuves orales 

 

Elles sont  individuelles.

Entretien avec un jury sur un sujet, exposé d’un thème, ou plusieurs thèmes, à partir de présentation d’un cas proposé par l’institut.

 

L’évaluation de ces épreuves est assurée par les formateurs de l’institut dont relève le candidat et/ou les enseignants extérieurs à l’institut qui participent à la formation.

 

épreuves pratiques simulées

 

Préparation  et  réalisation de gestes techniques en salle de travaux pratiques avec utilisation éventuel de mannequin.

Elles consistent en la participation du candidat à la prise en charge d’un patient en situation choisi par l’institut, en détresse ou porteur d’un appareillage.

 

Elles se déroulent en institut de formation.

La durée de l’épreuve pratique est d’un maximum de 20 à 30 minutes. Les candidats sont évalués par un ou plusieurs jurys.

 

 

 

épreuves pratiques de conduite

 

Conduite d’un véhicule de transport sanitaire de type ambulance de réanimation, organisée sous la responsabilité de l’I.F.A.

Prise en compte de l’évaluation au cours du stage en entreprise.

 

VAIDATION DES MODULES PERMETTANT LA PRESENTATION AU JURY FINAL
Tous les modules doivent être validés par l'obtention d'une note égale ou supérieure à 10 / 20.
Une épreuve de rattrapage est organisée pour chaque module pour tous les stagiaires en échec.
En cas de non validation d'un module,l'apprenant dispose d'une durée de 5 ans pour représenter après complément de fomration, le ou les modules non validés.

VALIDATION DES STAGES

 

Pour chaque stage correspondant à un module de formation, le candidat est évalué sur son niveau d’acquisition pour la compétence visée, et les compétences  transverses,  à partir des supports d’évaluation prévus à l’annexe IV du présent arrêté.



 
  DEA Formation partielle  


Lorsque que le cursus est réalisé partiellement, la formation s'effectue par unité de formation. Celle-ci correspond à un module d'enseignement théorique et, pour 4 modules sur 8, un stage clinique qui lui est rattaché.

1. "Les personnes titulaires du diplôme professionnel d'aide-soignant qui souhaitent obtenir le Diplôme d'Etat d'Ambulancier sont dispensées des unités de formation 2, 4, 5 et 7. Elles doivent suivre les unités de formation 1, 3, 6 et 8 ainsi que, le cas échéant, les stages correspondant à ces derniers.

2. Les personnes titulaires du diplôme professionnel d'auxiliaire de puériculture qui souhaitent obtenir le Diplôme d'Etat d'Ambulancier sont dispensées des unités de formation 4, 5 et 7. Elles doivent suivre les unités de formation 1, 2, 3, 6 et 8 ainsi que, le cas échéant, les stages correspondant à ces derniers.

3. Les personnes titulaires de l'un des diplômes permettant l'exercice de l'une des professions inscrites aux titres Ier, II, III et V du livre III de la 4ème partie réglementaire du code de la santé publique qui souhaitent obtenir le Diplôme d'Etat d'Ambulancier sont dispensées des unités de formation 1, 2, 3, 4, 5 et 7. Elles doivent suivre les unités de formation 6 et 8 ainsi que, le cas échéant, les stages correspondant à ces derniers.

4. Les personnes titulaires du Diplôme d'Etat d'Auxiliaire de Vie Sociale qui souhaitent obtenir le Diplôme d'Etat d'Ambulancier sont dispensées des unités de formation 4, 5 et 7. Elles doivent suivre les unités de formation 1, 2, 3, 6 et 8 ainsi que, le cas échéant, les stages correspondant à ces derniers.

5. Les personnes titulaires du Diplôme d'Etat d'Assistante de Vie aux Familles qui souhaitent obtenir le Diplôme d'Etat d'Ambulancier sont dispensées des unités de formation 4, 5 et 7. Elles doivent suivre les unités de formation 1, 2, 3, 6 et 8 ainsi que, le cas échéant, les stages correspondant à ces derniers".


 
Les lieux de stage sont choisis en fonction des objectifs d'acquisition de la compétence.

Pour les aide-soignants souhaitant se réorienter vers la profession d'ambulancier, les stages destinés à valider les compétences complémentaires sont réalisés au SAMU, en service d'urgence ainsi qu'en entreprise.

Pour les auxiliaires de vie sociale souhaitant se réorienter vers la profession d'ambulancier, les stages en vue de valider les compétences complémentaires sont réalisés en service de court ou moyen séjour, au SAMU, en service d'urgence ainsi qu'en entreprise.


Perspectives pour un ambulancier diplômé d'etat:
Le titulaire d'un diplôme d'état d'ambulancier peut bénéficier, après validation des épreuves de sélection, d'un cursus partiel en vue de l'obtention d'un diplôme d'état d'aide soignant, d'auxiliaire de puériculture.




  DEA ET EQUIVALENCES  


L'obtention du Diplome d'Etat Ambulancier donne à son titulaire la possibilité de suivre les formations d'Aide Soignant et d'Auxiliaire de Puérculture en curcus partiel.

L'exercice de la fonction d'ambulancier dans un service hospitalier de SMUR est soumis à un complément de formation pour un tituaire du Dipôme d'Etat, intitulé FAE ( Formation d'Adaptatiopn à l'Emploi)

  actualisation du Certificat de capacité d'ambulancier (C.C.A.)  


Modalités pour l'actualisation du DEA ou du CCA :
ici.

Localisation du CFPS :
ici.

Coordonnées du CFPS :
Centre de Formation des Professionnels de Santé (CFPS)
63000 Clermont-Ferrand

Mail : cfps@chu-clermontferrand.fr
téléphone : 04-73-75-40-30