Vous êtes ici : Ignorer les liens de navigationAccueil > EP > Formation
EP
 
   Formation  

Le projet pédagogique

 ► ► ► Projet pédagogique : cliquer ICI 

 Le projet pédagogique de l'Ecole tient compte des textes régissant la formation et la profession de puéricultrice, en particulier :
- l'arrêté du 13  juillet 1983 relatif au Diplôme d'Etat de Puéricultrice (Rechercher le texte sur www.legifrance.gouv.fr),
- l'arrêté du 12 décembre 1990 relatif à la scolarité, au Diplôme d'Etat de Puéricultrice et au fonctionnement des écoles (Rechercher le texte sur www.legifrance.gouv.fr).

 Le projet pédagogique tient compte des problématiques actuelles de société et des priorités de santé publique, des bilans effectués par l'équipe pédagogique avec les différents acteurs de la formation et les étudiant(e)s.

 Pour l'équipe pédagogique, les priorités de la formation sont de conduire le(la) futur(e) puériculteur(trice) à :

- être garant(e) de l'intérêt de l'enfant : préserver ses droits, accompagner son développement global en lui permettant d'entrer dans un processus de socialisation, d'autonomisation et de citoyenneté,
- réaliser des soins infirmiers à l'enfant en tenant compte de sa situation clinique et de son environnement familial et social,
- s'engager dans un processus de promotion de la santé en faveur de l'enfant et de la famille,
- poursuivre le processus de professionnalisation en lien avec la spécialisation,
- identifier son rôle, le faire vivre dans son champ de compétences, en pensant la place de l'autre dans un objectif de collaboration efficace.

 Quelques axes importants du projet :

- un parcours de stages élaboré par l'étudiant et accompagné par les formatrices,
- de nombreux partenariats professionnels pour la réalisation de l'AIMES en binôme d'étudiants (en EAJE, en PMI, en Santé scolaire) ,
- des enseignements théoriques dispensés par de nombreux experts présents en classe facilitant ainsi interactions et ajustement,
- des travaux de recherche à partir de thèmes issus des différents secteurs d'exercice professionnel,
- le développement du raisonnement clinique, avec intégration de la dimension préventive et de la santé environnementale,
- le développement des capacités d'analyse,
- l'étude du développement humain et la considération de son environnement pour développer le rôle propre.

La formation s'appuie sur un partenariat riche, investi, régulièrement questionné, avec les professionnels d'EAJE, de PMI, du Pôle pédiatrique du CHU ainsi que d'autres établissements de soins. 

 
Organisation de la formation

Conformément à l’arrêté du 12.12.1990 (Rechercher le texte sur www.legifrance.gouv.fr), l’enseignement se déroule sur 12 mois.

La pré-rentrée aura lieu fin août 2020.
La rentrée est fixée au 1er octobre 2020.

Les études sont à temps plein. Elles comportent des enseignements théoriques, pratiques et cliniques d'une durée de 1500 heures dont :
          - 650 heures d'enseignements théorique et pratique à l'école,
          - 710 heures de stage,
          - 140 heures de travaux dirigés et d'évaluation.
La formation est organisée en alternance avec des périodes d'enseignements théoriques à l'école et des périodes d'enseignements cliniques en stage.
Les étudiant(e)s ont droit à un congé annuel de 40 jours ouvrés, dont 20 jours ouvrés consécutifs.
 


Le stage

Pour acquérir les différentes compétences inhérentes à l’exercice professionnel, quatre catégories de stages sont obligatoires :

         - Périnatalogie : maternité ou néonatologie ou réanimation néonatale,
          - Pédiatrie générale ou de spécialité,
          - Promotion et Protection de la santé Maternelle et Infantile,
         - Etablissement d’accueil du jeune enfant.

Un 5ème stage est déterminé en fonction du choix de l'étudiant(e), de son parcours antérieur, du projet pédagogique et de l'offre de stages.



Frais de scolarité

Frais de scolarité 2020-2021  

Outre les droits d’inscription au concours d’admission, les étudiant(e)s admis(es) à l’école doivent acquitter :

          -  dès la confirmation de leur inscription, des droits annuels de scolarité : 170 € à la rentrée scolaire 2020, non remboursables en cas d’annulation ou de report,
          -  dans le mois qui suit la rentrée : des frais de scolarité d'un montant de 6 000€ pour les étudiants sans prise en charge financière ; 10 000 €  pour les étudiant(e)s pris(es) en charge par les établissements publics ou privés envoyant des agents en formation soit au titre d'études promotionnelles, soit au titre d'un Congé Individuel de Formation.


A ces frais doivent s’ajouter les dépenses occasionnées par les déplacements en stage, la réalisation des travaux personnels...

Toute scolarité commencée est due en totalité.